Navigation : Auteurs du domaine public > Henri Beyle Stendhal > Toutes ses oeuvres .

Flux RSS.

En 1817, il publie un premier ouvrage sous le nom de Stendhal, un pseudonyme tiré du nom de la petite ville allemande Stendhal.

Mais, dans ce rôle d’explicateur, Stendhal n’est vraiment à son affaire que s’il peut développer sans gêne un récit de longue haleine. devient, sinon l’unique, du moins le principal architecte de l’œuvre en cours. Publiés en 1892 par Casimir Stryienski chez Charpentier et Fasquelle. C’est à l’hiver 1839-1840 que le peintre suédois J. O. Sodermark exécute le portrait de Stendhal.

De 1821 à 1830, il fréquente les salons parisiens et écrit quelques ouvrages de réflexion littéraire. Il se retrouvera alors sous la tyrannie d'une famille bigote et réactionnaire.

Stendhal s'installe alors à Milan où il demeurera sept ans et compose en 1814 son premier livre sous le titre «Vies de Haydn, de Mozart et de Métastase», sous … Stendhal évoque sa vie à Paris "du 21 juin 1821 au ...novembre 1830". Stendhal : Oeuvres complètes – 141 titres Résumé Nouvelle édition enrichie de plus de 11000 notes, de centaines d’illustrations, d'introductions et d'annexes. Découvrez Stendhal analysée par Emmanuelle GAILLARD au travers d’œuvres et d’images d’archive. 24 pages 514 lecteurs Le Coffre et le Revenant Par Henri Beyle Stendhal Catégorie : Littérature générale > Nouvelles. Ses oeuvres principales Extraits Stendhal , biographie et œuvres Biographie Henri Beyle perd sa mère en 1789 à l'âge de 7 ans. Le 23 mars, à 2 heures du matin, il meurt en son domicile, 78, rue Neuve des Capucines. Il est inhumé au cimetière Montmartre Le 23 mars, à 2 heures du matin, il meurt en son domicile, 78, rue Neuve des Capucines.

Oeuvres publiées par Henri Beyle Stendhal.

Nouvelle édition en 1927 dans la collection in-16 des oeuvres complètes de Stendhal par Henri Martineau. Le 22 mars, Stendhal a une nouvelle attaque d'apoplexie.

Cette œuvre majeure, qui lui valut la célébrité, fut publiée en deux volumes en mars 1839, puis refondue en 1841, soit peu avant la mort de Stendhal, suite à un article fameux de Balzac.